Le chat au Moyen Age : la période sombre

Le 8 septembre 2012 par admin


univers-des-chats-chat-moyen-ageLe Moyen Age est une période qui s’étend entre l’Antiquité et la Renaissance, sur plus de 1000 ans et qui débute en l’an 500.

Dans l’Europe Médiévale, le chat était considéré comme un simple animal utile au foyer, contrairement aux égyptiens qui ont longtemps considérés le chat comme un animal sacré.

Au Moyen Age, le chat incarnait le chasseur qui débarrassait les villages des rats et autres rongeurs. Il était particulièrement apprécié dans les campagnes car il protégeait les écuries et les entrepôts agricole de tous les animaux nuisibles.

L’Eglise Catholique et les chats

L’Eglise catholique s’impose au Moyen Age dans des pays comme la France. A partir du IVème siècle après J-C, l’Eglise s’élève contre la pratique des cultes païens qui deviennent interdits. Le chat, qui est assimilé à la déesse de la maternité et aux cultes païens, devient alors pour l’Eglise un animal démoniaque, associé aux cultes infernaux. L’Eglise va alors entretenir cet obscurantisme pendant toute la période médiévale.

C’est ainsi que le chat va faire l’objet de nombreuses persécutions suite à cette image sombre des chats alimentée par l’Eglise, en particulier concernant les chats noirs.

De nombreux attributs du chat vont alors jouer en sa défaveur et lui donner une image très négative :

  • Son adoration par les païens alors que les cultes païens sont interdits par l’Eglise
  • Sa vision nocturne avec un reflet étrange dans les yeux est assimilée aux démons ou aux flemmes de l’enfer
  • Un appétit sexuel fréquent et bruyant avec des cris qui rappellent parfois ceux d’un enfant qui pleure
  • Un besoin important de sommeil que l’Eglise va assimiler au péché de la paresse

La Chrétienneté déclare alors les chats noirs comme étant des « suppos de Satan », et plus précisément une incarnation du Diable. Il est accusé d’être le déguisement du Diable lors de ses « visites » sur Terre.

Chat, Inquisition et Sorcellerie

Au XIIème siècle, l’Eglise cherche à stopper le développement des hérésies de plus en plus nombreuses en France mais aussi dans toute l’Europe. Le pape Innocent III va alors introduire l’Inquisition en France, en 1233, dans le but de combattre l’hérésie qui se répand. L’Inquisition s’organise alors en tribunaux, dans lesquels elle va juger les hérétiques.

L’Inquisition s’engage alors dans une lutte sans merci contre la sorcellerie : traquer les « représentants du diable » et les condamner à mort.

C’est ainsi que le pape Grégoire IX déclare officiellement le chat comme étant un « serviteur du diable » au même titre que les sorcières, considérées comme leurs maitresses.

Lors de fêtes populaires, comme la Saint Jean, les habitants des villages préparaient des buchers afin de sacrifier les chats qu’ils avaient capturés.

Les chats furent ainsi persécutés et condamnés au buchers au coté de leurs maitres pendant une très longue période.

Au XIVème siècle, la Peste Noire ravagea la France et l’Europe tout entière. De nombreux historiens s’accordent à dire que le massacre des chats au Moyen Age a joué un rôle important sur l’ampleur de l’épidémie, en facilitant sa propagation. Les chats étant les prédateurs naturels des rats, leur présence aurait certainement pu ralentir la propagation de la Peste.

Il faudra attendre la période de la Renaissance pour que les persécutions à l’encontre des chats ne s’estompent peu à peu.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>